Etude de reproductibilité et détermination des index de prolifération des tumeurs neuro-endocrines

Etude de la reproductibilité de la détermination de l’index mitotique et de l’index de prolifération Ki67 dans les TNE digestives

Suite à une levée de fonds réalisée au sein de la banque BNP Paribas, le conseil d’administration de la fondation a décidé au printemps 2010 d’affecter la somme recueillie au financement d’études cliniques sur les tumeurs neuro-endocrines.

Après consultation auprès des membres du conseil scientifique de la fondation mais aussi des membres du Groupe d’étude des Tumeurs Endocrines -GTE-, la gouvernance de la fondation a retenu le financement d’une première étude proposée par le Docteur Jean-Yves Scoazec investigateur au CHU de Lyon.

Cette étude consiste à évaluer la reproductibilité de la détermination des index de prolifération dans les tumeurs endocrines digestives et d’établir des recommandations pour la technique immunohistochimique de la détermination de l’antigène Ki67.

Les tumeurs neuroendocrines digestives présentent en effet des profils évolutifs extrêmement différents d’une tumeur à l’autre. Les outils permettant de discriminer ces tumeurs dans leur hétérogénéité évolutive sont aujourd’hui mal étudiés et surtout mal standardisés.

L’étude de ces outils appelé « biomarqueurs » est d’importance fondamentale dans les tumeurs neuroendocrines d’une part pour déterminer le pronostic de celles-ci d’autre part pour décider de la nature du traitement à appliquer. L’analyse microscopique des tumeurs repose aujourd’hui sur deux biomarqueurs : l’index mitotique et l’index KI67 (marqueurs reconnus au niveau international).

Le projet du Docteur Jean-Yves SCOAZEC propose à partir d’une étude sur 25 centres d’évaluer la reproductibilité de la détermination des index et du KI67 avec un recueil des protocoles dans chaque centre, d’effectuer la constitution d’un panel de 30 tumeurs représentatives et de réaliser une étude de reproductibilité à partir de 200 cas.

Dans un deuxième temps, ce projet se propose d’évaluer et de valider les techniques de mesures automatisées de ces index et dans un troisième temps d’établir et de diffuser des recommandations pour la détermination de ces index.