Bien qu’il s’agisse du syndrome cancéreux héréditaire le plus courant au monde, le syndrome de Lynch est largement méconnu. Afin de faire évoluer la situation et d’améliorer la sensibilisation, le 22 mars a été déclaré journée de sensibilisation au syndrome de Lynch.

Avec une prévalence estimée à environ 1 personne sur 300, des millions de personnes dans des milliers de familles à travers le monde sont atteintes du syndrome de Lynch mais ne le savent pas.

La vidéo suivante explique brièvement les principales caractéristiques du syndrome de Lynch et la manière dont il peut être détecté.

Les personnes atteintes du syndrome de Lynch ont un risque très élevé de développer un cancer au cours de leur vie et sont nettement plus jeunes que la population générale.

Le syndrome de Lynch est surtout lié au cancer colorectal et au cancer de l’endomètre, mais d’autres types de cancer, notamment ceux de l’intestin grêle, du canal biliaire et de la vésicule biliaire, de l’ovaire, des voies urinaires, du rein, de l’estomac, du pancréas et de la prostate, se manifestent également à des taux nettement plus élevés que dans la population générale.

Cependant, on estime aujourd’hui que seuls 5 % environ des cas de syndrome de Lynch sont diagnostiqués. Compte tenu du fait que le pronostic du cancer est bien meilleur lorsqu’il est détecté à un stade précoce, il serait essentiel d’identifier les millions de personnes vivant avec le syndrome de Lynch dans le monde pour lesquelles une prévention du cancer pourrait être réalisée.

Un diagnostic précoce permet un dépistage et un traitement appropriés pour améliorer les résultats de santé et réduire les coûts des soins de santé et de la société.