Cohortes ARCAD

Après avis du conseil scientifique, la fondation a décidé depuis 2008 de financer des essais cliniques intergroupes type « cohortes », traitant de pathologies digestives orphelines.
Pour assurer un nombre suffisant d’inclusion de patients dans ces cohortes, la fondation mobilise les médecins investigateurs des groupes coopérateurs concernés par la prise en charge des cancers digestifs (FFCD, GD-UNICANCER, GERCOR, SNFGE, FRENCH, AGEO…).

La première cohorte intergroupes NADEGE « Cohorte Nationale d’ADEnocarcinomes du GrêlE » a démarré en janvier 2009 pour 3 ans. Elle est close aux inclusions depuis début janvier 2013.

365 patients ont été inclus dans cette cohorte NADEGE, ce qui en fait de loin l’étude la plus importante au monde dans cette pathologie.

Pour en savoir plus sur la cohorte NADEGE, veuillez télécharger ici la présentation qui en a été faite aux JFHOD 2011 et veuillez télécharger la Newsletter en date de juin 2013.

En septembre 2009, deux nouvelles cohortes intergoupes ont été lancées par la fondation avec le concours des médecins investigateurs des mêmes groupes coopérateurs :

  • Cohorte METACER ou prise en charge thérapeutique des métastases cérébrales des patients atteints de cancers gastro-intestinaux: cette cohorte dont la durée était de 36 mois est close depuis novembre 2013. 145 patients ont été inclus dans cette cohorte sur les 127 attendus. 36 centres ont participé aux inclusions.
  • Cohorte MURANO ou prise en charge thérapeutique des patients atteints de cancer du colon ou du rectum métastatique avec mutation du gène Kras et réfractaires aux chimiothérapies à base d’oxaliplatine, irinotécan et 5-fluorouracile : cette cohorte prévue sur une durée d’1 an est close.

Un portail internet unique, www.arcadresearch.com, a par ailleurs été mis en ligne en avril 2010 afin de rassembler les e-crf (cahier de recueil des données des patients électronique) de toutes les études cliniques soutenues par la fondation.
Un tel portail permet aux médecins investigateurs d’inclure les patients de manière plus efficace et plus rapide car ils ont ainsi accès aux trois cohortes en cours d’inclusion.

 

Ces trois premières cohortes intergroupes sont ou ont été menées grâce au soutien de la Fondation Clarence Westbury et du laboratoire Amgen.