Soins psycho-socio-esthétiques en HDJ

Mise en place de soins psycho-socio-esthétiques dans divers hôpitaux de jour ou services d’hospitalisation.

La fondation a soutenu, dès 2015, la mise en place de soins psycho-socio-esthétiques à l’institut Hospitalier Franco-Britannique.

Suite aux retours extrêmement positifs des patients, la fondation a souhaité que cette initiative se perpétue et se décline dans d’autres établissements. Elle subventionne donc également les activités d’une psycho-socio-esthéticienne à l’Institut Mutualiste Montsouris et l’hôpital Saint Antoine de Paris depuis avril 2017.

Chacun de ces programmes a pour objectifs de :

  • Proposer aux patients une meilleure qualité de vie dans leur parcours de soins,
  • Retrouver ensemble une autre façon d’appréhender le corps, de le réinvestir,
  • Réactiver les ressources du patient pour mobiliser un corps en devenir.

Au sein d’une équipe de soins, la psycho-socio-esthéticienne apporte une écoute «non médicalisée», extérieure et complémentaire de la prise en charge pluridisciplinaire du patient.

L’apport de soins psycho-socio-esthétiques en service d’oncologie est fondamental car le cancer et la chimiothérapie entraînent des effets secondaires qui altèrent l’image du patient. Des comportements d’évitement se mettent en place : le patient se trouvant parfois démuni, il dissimule ce qu’il n’a pas envie de révéler à tous et/ou à lui-même.

Les soins psycho-socio-esthétiques restaurent l’identité, l’individualité, la singularité du patient par un bien-être physique et psychique. Ils recréent ainsi des repères physiques familiers ne réduisant pas la personne au statut de malade.